Photos Sharing #1 : Curious indian creatures

1

Usual place is under my bed

2

Beautiful but really strange…

3

Ready to fight !

4

Does anyone can tell me what is that thing ?

5

Scorpion… in toilet !

6

Magnificient dragonfly

7

Huum… Miam !

8

Frog that does not look very friendly

Advertisements

Locally built small wind turbine development for the most isolated areas

Small wind turbinesOrigins

The idea of a locally built small wind turbine came from Hugh Piggott when he decided to build his own wind turbine on the Scoraig island in Scotland, a very windy region, in the 1980’s. After different projects for his neighbors, he defined the design for producing small wind turbines at low costs without any complex tools and making them suitable to be built with different local materials.

Nowadays, a lot of engineers from many different countries have adapted Piggott’s models by making the turbines well fitted for their respective rural areas and creating their own organisation. In November 2014, the 2nd Wind Empowerment Global Conference will gather all these different organisations, providing an opportunity to diffuse and share the global knowledge about small wind turbines and facilitate the electrification of poor rural areas in the world.

Hugh Piggott

Hugh Piggott

A mutual-benefits philosophy

“Saving by learning and learning by doing.” could represent the locally built wind turbine philosophy. Transfer the technology through different training workshops to farmers, villagers, etc., allows the organisation to delegate the operation and maintenance of the turbine and, by the way, reduce their costs. If you can teach some people living in the village the basics of the technology and the safety rules, you would not be obliged to hire a technician in case of problems which would imply added transportation costs and wages. Furthermore, the workshop is productive as the entire turbine is built and installed when people are learning the building process. Finally, each organisation can use workshops as a way of doing research, testing others systems in order to improve the entire technology.

Workshop Costs

A universal technology

Basically, a wind turbine is converting kinetic energy from the wind into electrical energy, which could be used for battery charging, water pumping, etc.. The blades of the turbine receive a part of the wind airflow and move magnet rotors, which convert the kinetic energy into a rotating magnetic field around another part called the stator transforming the magnetic energy into electricity. The small wind turbines power capacity starts from less than 1 kWh to more than 10 kWh, generally varying with the stator’s diameter and blades’ size.

The small wind turbine technology

The small wind turbine technology – From Jon Leary’s thesis – Adapted from Roland Beile / Tripalium

This initial technology is not only open source, it allows a flexibility for the local manufacturers to adapt the turbine’s design to the local constraints. In this sense, there are many possibilities according to the environment resources (wind speed, humidity, mountains or plains, availability of skills, electricity demand, etc.) to create the custom-fitted small wind turbine and improve its technical efficiency.

Global wind resources

Global wind resources

Use wind and light the world

According to the International Energy Agency (IEA), approximately 1.2 billion people still have no access to electricity including 300 millions people in India. Most of whom are living in very poor rural areas, often very isolated and out of the grid.

People without electricity access

People without electricity access

If we consider the following graphic, the concave trend shows that the first kWh available has an important impact on the Human Development Index (HDI), which means that the electrification stage plays an important role in the development. By the way, small wind turbines as well as solar panels have to seize this important demand in order to improve local living conditions providing green electricity.

HDI function of electricity consumption

HDI function of the annual electricity consumption (Source: UNDP 2006)

However, it is important to consider the embodied energy, also called grey energy that represents the sum of all the energy used during the lifecycle (production, extraction, processing, manufacturing, transportation, implementation, use, maintenance and recycling) of a product. In this regard, small wind turbines should be far more competitive compared to solar panels as many pieces are built on the site with local materials mainly using human energy. One of the research axes in the future could be to find a way for easily determining the embodied energy in small wind turbines.

From wind water pumping to Internet

In the south of Tamil Nadu (Kanyakumari areas), the places are very windy according to multiple data sources (i.e. 3TIER previous wind map) and appear to be very suitable for developing and testing new generation wind water pumping technology. Moreover, there is more than 26 millions diesel water pumps in India which should be replaced using solar or wind energy. The Indian government has recently planed to invest 1.6 billions dollars (100 billions Indian rupees) in the next 5 years in order to replace 200,000 diesel water pumps (less than 1% of the market). In exchange, farmers would have to use drip irrigation system in order to save water resources. This investment of 1.6 billions dollars shows how important is the market to replace 3hp and 5hp diesel water pumps.

Indian Government in New Delhi

Indian Government in New Delhi

Following this objective, MinVayu is working on developing new technologies for more efficient wind turbines, especially to make the wind turbine systems lighter, easier to transport, install and maintain by testing some materials like bamboo. In cooperation with ORSED, their objective is to replace thousands of old diesel water pumps in the next years. By replacing this old system, this project would have a positive impact on the environment as well as on the trades balances and government budget of India, which is importing petrol and giving subsidies to sustain farmers’ diesel demand for water pumping.

Bamboo center for testing

Bamboo center for testing (Auroville)

To conclude, hundreds of small wind turbine installations would allow to create an important network reducing the maintenance costs and the non-repayment risk, especially if we are able to create a system with different incentives like battery charging in home and internet connection. The development of a such system would be the key to obtain fundings for developing a sustainable rural electrification as well as installing smart irrigation system and providing an access to the global network.

Testing in progress in Auroville…

New article in preparation about the project. The workshop in Bangalore was cancelled because there was not enough participants to cover the costs. At the moment, we are working on the prototype of wind turbine for 3hp water pump, making different tests in order to have an estimation of the potential extracted water volume. The weather’s conditions are not really good, which is making working conditions very difficult and slowing…

eduardo

Eduardo working on the earth connector (under the rain…)

Furthermore, I have decided to live in Auroville, which is an international community with multiples research fields and different cultural activities, where MinVayu is implanted. The place is very nice and peaceful, suitable for meditation.

Finally, with my new friend Eduardo, the best Venezuelan mechanical engineer as well as my spanish teacher, we have visited Pondicherry, been shopping, enjoyed nice food, etc. This week, I will publish both an article on the project and another one on Pondicherry.  Stay tuned !

Pondicherry sea's bay

Pondicherry sea’s bay

Arrived in Pondicherry / Arrivé à Pondicherry

I am arrived safely and having a good evening in Pondicherry. The trip was really nice, particularly the taxi. Each driver in India is always pressing the horn like a quiet complex code to advertise that he’s here, where he would like to go, etc.. There are many things to say about my first moments in India, it’s amazingly exotic and stimulates my desire to discover more landscapes. Tomorrow morning, I will visit Auroville, especially the MinVayu workshop, and on Wednesday I should go in Bangalore.

Now, it’s 1:45am in India, some dogs are barking in the street that I need to cross to go in my room, I will need to do it quickly !

Je suis bien arrivé en Inde et j’ai passé une bonne soirée à Pondicherry. Le voyage était vraiment agréable, particulièrement le trajet en taxi. Chaque conducteur en Inde est tout le temps en train d’actionner son klaxon comme un code assez complexe pour avertir qu’il est là, où il veut aller, etc. (Je ne vais pas louer de scooter avant de bien comprendre tout ça…). Il y a vraiment beaucoup de choses à dire à propos de mes premiers moments en Inde, c’est vraiment très exotique et cela stimule mon désir de découvrir encore plus de paysages. Demain matin, je vais visiter Auroville, notamment l’atelier de MinVayu, et mercredi je devrais partir vers Bangalore.

Maintenant, c’est 1h45 en Inde, quelques chiens aboient dans la rue que je dois traverser pour rejoindre ma chambre, je vais devoir faire ça rapidement ! 

Préparer son départ pour l’Inde (du français, enfin !)

Voilà, il est un peu plus de 1h lorsque j’écris cet article. Nous sommes dimanche, mon sac et ma valise sont prêts, à quelques heures seulement du grand départ. Je quitterai la France à 15h00 depuis l’aéroport Charles de Gaulle pour atterrir à Colombo au Sri Lanka 10 heures plus tard, il sera 4h45 heure locale. Je reprendrai ensuite un vol à 7h00 direction Chennai où un taxi m’attendra à 9h pour m’emmener à Pondicherry, la première escale de mon séjour.

Je décide de faire ce petit article en français pour vous expliquer quelles sont les quelques étapes indispensables lors de la préparation d’un séjour en Inde lorsque l’on réside en France et également vous donner quelques astuces et bons conseils.

Premièrement si vous avez décidé de partir en Inde, et j’insiste sur le caractère premier, il faut faire deux choses importantes:

  • Prendre un rendez-vous auprès d’un centre de vaccinations internationales: pour cela, je conseille de vous rendre sur le site http://www.astrium.com. Vous y trouverez l’adresse et le téléphone du centre le plus proche de chez vous et un très grand nombre d’informations utiles (un tableau exhaustif des risques santé, adresse des consulats de France, etc.). Les délais pour obtenir un rendez-vous peuvent varier selon la saison, je vous conseille de vous y prendre assez longtemps à l’avance car certains vaccins nécessitent un ou plusieurs rappels. Même s’il n’y a aucun vaccin obligatoire pour l’Inde, sachez que les docteurs auront toujours de précieux conseils et qu’il vaut mieux partir informé.
  • Commencer les démarches pour obtenir son Visa: Tout d’abord, il faut avoir un passeport. Si ce n’est pas le cas, rendez-vous dans une mairie équipée pour les passeport biométriques pour y faire la demande. Quand vous avez votre passeport, une seule adresse: http://www.vfs-in-fr.com. Toute la procédure pour obtenir un visa y est bien expliquée, il faudra penser à faire des photos 5cm*5cm chez un photographe, vous aurez besoin de 2 photos de ce format pour la demande de Visa. Il est possible de faire la demande par courrier mais sachez qu’il faudra accepter de mettre votre passeport dans une enveloppe. Pour ma part, je n’ai pas voulu prendre ce risque et je me suis rendu directement dans leurs bureaux situés 42-44 rue de Paradis à Paris, à 10 minutes à pied de la Gare de l’Est ou de la Gare du Nord. Faites attention, ils sont fermés lors des fêtes nationales en Inde ! De plus, les délais annoncés sont “minimums” et il vaut mieux prévoir beaucoup plus large. Dans mon cas, cela a pris plus d’un mois entre la remise du dossier à VFS et le retrait du passeport avec le Visa, alors que les délai minimum annoncé était de 3 jours. Cependant, si vous demandez juste un visa de tourisme pour 6 mois, vous l’aurez très probablement la semaine suivante sans aucun problème, bien que parfois ils ne délivrent que 3 mois, arbitrairement. Pour information, VFS est l’organisme à qui l’ambassade de l’Inde sous-traite la préparation des dossiers de demande de visa ainsi que leurs remises. L’ambassade s’occupe de l’étude de votre demande. Si quelque chose ne convient pas, c’est elle qui vous contactera directement et mieux vaut avoir un petit bagage en anglais si c’est le cas. Enfin, en cas de problèmes lors de ce passage obligé, je ne saurai vous conseiller qu’une seule chose: être patient.

Ensuite, il sera important de vous assurer que vous êtes couvert en cas de pépin. Sachez que la sécurité sociale rembourse les frais de santé sur la base du prix des soins et des médicaments en France. Pour un pays comme l’Inde, je pense que c’est suffisant mais un petit détour chez votre mutuel ou votre banque (elle propose sans doute aussi des assurances compétitives) est conseillé. Un petit passage chez votre médecin traitant pour constituer une pharmacie de voyage me parait également une bonne idée. Vous serez content de l’avoir si vous tombez malade et même si rien ne vous arrive, vous pourrez donner les médicaments sur place avant votre retour… dans tous les cas ils seront utiles !

Voilà en résumé les démarches qui me paraissent indispensables avant un séjour en Inde.

Lorsque viendra le moment de commencer à préparer vos affaires, voici une petite liste d’objets pratiques que j’ai choisi d’emmener et que je vous conseille:

  • Une bonne paire de chaussures: Au diable vos talons mesdames ! Privilégiez une paire de baskets avec une paire de tong !
  • Un k-way: OK, ce n’est pas ce qu’il y a de plus glamour, mais cela vous sera bien plus utile qu’un bikini !
  • Des vêtements légers: Je vous conseillerai de les traiter avec un produit anti-moustiques prévu à cet effet (résistant à plusieurs lavage). Avec des vêtements légers et longs, cela vous protègera le plus possible des piqures sans pour autant que vous ayez à vous asperger d’anti-moustiques plusieurs fois par jour.
  • Une veste type sweatshirt avec fermeture éclaire: Elle ne prendra pas trop de place et pourrait servir d’oreiller ou de couverture dans l’avion.
  • Une serviette de bain microfibre: ultra absorbante, elle n’occupe pourtant pas plus de place que 2 paires de chaussettes.
  • Une paire de lunettes de soleil: Votre accessoire mode !
  • Un maillot de bain: Soyons fous !
  • Un produit anti-moustique: Oui, d’accord. On sait jamais, surtout en maillot de bain.
  • Une crème solaire: Bon, pour ma part je l’achèterais sur place si j’en ressens le besoin. Mais si vous avez une peau sensible, c’est un must-have !
  • Une trousse de toilette: Pas besoin de vous surcharger, prenez l’essentiel: brosse à dent avec dentifrice, gel douche corps et cheveux, déodorant et une solution hydroalcoolique pour vous laver les mains.
  • Rouleau de papier toilette et/ou paquets de mouchoirs: C’est obligatoire !
  • Une petite pharmacie: Passez chez votre médecin traitant. Pour éviter la Turista, il existe aussi un complément alimentaire appelé Lactibiane Voyage. Les avis sur ce produit sont plutôt positifs et les effets semblent réels! (Edit le 20 novembre: ça a marché dans mon cas, je ne suis pas encore tombé malade et ceci sans vraiment faire attention à ce que je mange… Donc je confirme !)
  • Une lampe de poche: Il peut y avoir des coupures d’électricité.
  • Un appareil photo: Pour immortaliser chaque instant de votre séjour. Prévoir suffisamment de mémoire (carte SD), une batterie de rechange peut s’avérer utile. Sinon, vous pouvez aussi opter pour un chargeur solaire avec batterie !
  • Un carnet d’adresse: Pratique si l’on veut envoyer des cartes postales. Par ailleurs, allez directement à la poste centrale de la ville où vous êtes, veillez à ce qu’ils vous fassent bien un tampon sur chaque carte et vous serez assuré que vos cartes ont de bonnes chances d’arriver à destination rapidement.
  • Un journal de bord: Si vous souhaitez partager vos impressions et votre séjour, ce sera un excellent outil pour conserver le moindre détail de votre voyage.
  • Le guide du routard: Un compagnon pour faire les bons choix et des économies ! Existe en version Inde du Nord et version Inde du Sud.

Si vous avez encore de la place, vous pouvez également faire plaisir en apportant:

  • Des habits que vous ne mettez plus, particulièrement pour les enfants: Vous trouverez quelqu’un qui saura quoi en faire.
  • Du vin, du chocolat et une spécialité de votre région: Des cadeaux que vous pourriez faire lors de vos rencontres.
  • Des cadeaux pour les enfants en Inde: Des bonbons, des petits jouets, des crayons de couleurs, etc. Libre à vous de faire plaisir !

De plus, en faisant cela vous êtes sûr d’avoir de la place dans votre valise pour ramener des souvenirs !

Bien sûr, il faudra également veiller à prendre:

  • Votre passeport avec visa
  • Votre permis de conduire (si vous souhaitez louer un scooter ou un autre véhicule)
  • Vos billets d’avion
  • Votre carte bleue
  • Des photocopies de vos papiers (envoyez également une version “scan” de ces derniers sur votre boite mail. En cas de perte, ce sera plus facile de récupérer des copies dans un cyber-café.)

Pensez également à vérifier les règles de votre compagnie aérienne concernant les bagages (poids limite autorisé, etc.) et à prendre un petit sac congélateur avec fermeture zip pour y mettre vos produits liquides qui doivent être inférieurs à 100ml (s’il y en a dans votre bagage à main), sinon mettez les dans votre bagage en soute !

Voilà, je pense avoir fait le tour… Il est temps pour moi d’aller me coucher car la journée de demain sera longue.

à bientôt !

MC.

valise

Valise prête / Suitcase ready

Time to say Goodbye…

Today at 3:00pm, I would be in direction of India !

I’ve finally got my Visa last tuesday. All the procedure for the Visa exhausted me during these previous weeks, the embassy firstly refused my visa request, asked me a lot of documents, I was obliged to do costly lightning trips between Nancy (my hometown) and Paris, etc. but i’ve got it !

I’ll arrive in Pondicherry on Monday and I’ll stay few days before going in Bangalore for handmade small wind turbines workshop. Stay tuned !

Info: The next article will be in french as its purpose is to advice how a french should prepare his trip in India, supposing that processes are different in others countries.