Préparer son départ pour l’Inde (du français, enfin !)

Voilà, il est un peu plus de 1h lorsque j’écris cet article. Nous sommes dimanche, mon sac et ma valise sont prêts, à quelques heures seulement du grand départ. Je quitterai la France à 15h00 depuis l’aéroport Charles de Gaulle pour atterrir à Colombo au Sri Lanka 10 heures plus tard, il sera 4h45 heure locale. Je reprendrai ensuite un vol à 7h00 direction Chennai où un taxi m’attendra à 9h pour m’emmener à Pondicherry, la première escale de mon séjour.

Je décide de faire ce petit article en français pour vous expliquer quelles sont les quelques étapes indispensables lors de la préparation d’un séjour en Inde lorsque l’on réside en France et également vous donner quelques astuces et bons conseils.

Premièrement si vous avez décidé de partir en Inde, et j’insiste sur le caractère premier, il faut faire deux choses importantes:

  • Prendre un rendez-vous auprès d’un centre de vaccinations internationales: pour cela, je conseille de vous rendre sur le site http://www.astrium.com. Vous y trouverez l’adresse et le téléphone du centre le plus proche de chez vous et un très grand nombre d’informations utiles (un tableau exhaustif des risques santé, adresse des consulats de France, etc.). Les délais pour obtenir un rendez-vous peuvent varier selon la saison, je vous conseille de vous y prendre assez longtemps à l’avance car certains vaccins nécessitent un ou plusieurs rappels. Même s’il n’y a aucun vaccin obligatoire pour l’Inde, sachez que les docteurs auront toujours de précieux conseils et qu’il vaut mieux partir informé.
  • Commencer les démarches pour obtenir son Visa: Tout d’abord, il faut avoir un passeport. Si ce n’est pas le cas, rendez-vous dans une mairie équipée pour les passeport biométriques pour y faire la demande. Quand vous avez votre passeport, une seule adresse: http://www.vfs-in-fr.com. Toute la procédure pour obtenir un visa y est bien expliquée, il faudra penser à faire des photos 5cm*5cm chez un photographe, vous aurez besoin de 2 photos de ce format pour la demande de Visa. Il est possible de faire la demande par courrier mais sachez qu’il faudra accepter de mettre votre passeport dans une enveloppe. Pour ma part, je n’ai pas voulu prendre ce risque et je me suis rendu directement dans leurs bureaux situés 42-44 rue de Paradis à Paris, à 10 minutes à pied de la Gare de l’Est ou de la Gare du Nord. Faites attention, ils sont fermés lors des fêtes nationales en Inde ! De plus, les délais annoncés sont “minimums” et il vaut mieux prévoir beaucoup plus large. Dans mon cas, cela a pris plus d’un mois entre la remise du dossier à VFS et le retrait du passeport avec le Visa, alors que les délai minimum annoncé était de 3 jours. Cependant, si vous demandez juste un visa de tourisme pour 6 mois, vous l’aurez très probablement la semaine suivante sans aucun problème, bien que parfois ils ne délivrent que 3 mois, arbitrairement. Pour information, VFS est l’organisme à qui l’ambassade de l’Inde sous-traite la préparation des dossiers de demande de visa ainsi que leurs remises. L’ambassade s’occupe de l’étude de votre demande. Si quelque chose ne convient pas, c’est elle qui vous contactera directement et mieux vaut avoir un petit bagage en anglais si c’est le cas. Enfin, en cas de problèmes lors de ce passage obligé, je ne saurai vous conseiller qu’une seule chose: être patient.

Ensuite, il sera important de vous assurer que vous êtes couvert en cas de pépin. Sachez que la sécurité sociale rembourse les frais de santé sur la base du prix des soins et des médicaments en France. Pour un pays comme l’Inde, je pense que c’est suffisant mais un petit détour chez votre mutuel ou votre banque (elle propose sans doute aussi des assurances compétitives) est conseillé. Un petit passage chez votre médecin traitant pour constituer une pharmacie de voyage me parait également une bonne idée. Vous serez content de l’avoir si vous tombez malade et même si rien ne vous arrive, vous pourrez donner les médicaments sur place avant votre retour… dans tous les cas ils seront utiles !

Voilà en résumé les démarches qui me paraissent indispensables avant un séjour en Inde.

Lorsque viendra le moment de commencer à préparer vos affaires, voici une petite liste d’objets pratiques que j’ai choisi d’emmener et que je vous conseille:

  • Une bonne paire de chaussures: Au diable vos talons mesdames ! Privilégiez une paire de baskets avec une paire de tong !
  • Un k-way: OK, ce n’est pas ce qu’il y a de plus glamour, mais cela vous sera bien plus utile qu’un bikini !
  • Des vêtements légers: Je vous conseillerai de les traiter avec un produit anti-moustiques prévu à cet effet (résistant à plusieurs lavage). Avec des vêtements légers et longs, cela vous protègera le plus possible des piqures sans pour autant que vous ayez à vous asperger d’anti-moustiques plusieurs fois par jour.
  • Une veste type sweatshirt avec fermeture éclaire: Elle ne prendra pas trop de place et pourrait servir d’oreiller ou de couverture dans l’avion.
  • Une serviette de bain microfibre: ultra absorbante, elle n’occupe pourtant pas plus de place que 2 paires de chaussettes.
  • Une paire de lunettes de soleil: Votre accessoire mode !
  • Un maillot de bain: Soyons fous !
  • Un produit anti-moustique: Oui, d’accord. On sait jamais, surtout en maillot de bain.
  • Une crème solaire: Bon, pour ma part je l’achèterais sur place si j’en ressens le besoin. Mais si vous avez une peau sensible, c’est un must-have !
  • Une trousse de toilette: Pas besoin de vous surcharger, prenez l’essentiel: brosse à dent avec dentifrice, gel douche corps et cheveux, déodorant et une solution hydroalcoolique pour vous laver les mains.
  • Rouleau de papier toilette et/ou paquets de mouchoirs: C’est obligatoire !
  • Une petite pharmacie: Passez chez votre médecin traitant. Pour éviter la Turista, il existe aussi un complément alimentaire appelé Lactibiane Voyage. Les avis sur ce produit sont plutôt positifs et les effets semblent réels! (Edit le 20 novembre: ça a marché dans mon cas, je ne suis pas encore tombé malade et ceci sans vraiment faire attention à ce que je mange… Donc je confirme !)
  • Une lampe de poche: Il peut y avoir des coupures d’électricité.
  • Un appareil photo: Pour immortaliser chaque instant de votre séjour. Prévoir suffisamment de mémoire (carte SD), une batterie de rechange peut s’avérer utile. Sinon, vous pouvez aussi opter pour un chargeur solaire avec batterie !
  • Un carnet d’adresse: Pratique si l’on veut envoyer des cartes postales. Par ailleurs, allez directement à la poste centrale de la ville où vous êtes, veillez à ce qu’ils vous fassent bien un tampon sur chaque carte et vous serez assuré que vos cartes ont de bonnes chances d’arriver à destination rapidement.
  • Un journal de bord: Si vous souhaitez partager vos impressions et votre séjour, ce sera un excellent outil pour conserver le moindre détail de votre voyage.
  • Le guide du routard: Un compagnon pour faire les bons choix et des économies ! Existe en version Inde du Nord et version Inde du Sud.

Si vous avez encore de la place, vous pouvez également faire plaisir en apportant:

  • Des habits que vous ne mettez plus, particulièrement pour les enfants: Vous trouverez quelqu’un qui saura quoi en faire.
  • Du vin, du chocolat et une spécialité de votre région: Des cadeaux que vous pourriez faire lors de vos rencontres.
  • Des cadeaux pour les enfants en Inde: Des bonbons, des petits jouets, des crayons de couleurs, etc. Libre à vous de faire plaisir !

De plus, en faisant cela vous êtes sûr d’avoir de la place dans votre valise pour ramener des souvenirs !

Bien sûr, il faudra également veiller à prendre:

  • Votre passeport avec visa
  • Votre permis de conduire (si vous souhaitez louer un scooter ou un autre véhicule)
  • Vos billets d’avion
  • Votre carte bleue
  • Des photocopies de vos papiers (envoyez également une version “scan” de ces derniers sur votre boite mail. En cas de perte, ce sera plus facile de récupérer des copies dans un cyber-café.)

Pensez également à vérifier les règles de votre compagnie aérienne concernant les bagages (poids limite autorisé, etc.) et à prendre un petit sac congélateur avec fermeture zip pour y mettre vos produits liquides qui doivent être inférieurs à 100ml (s’il y en a dans votre bagage à main), sinon mettez les dans votre bagage en soute !

Voilà, je pense avoir fait le tour… Il est temps pour moi d’aller me coucher car la journée de demain sera longue.

à bientôt !

MC.

valise

Valise prête / Suitcase ready

Advertisements

Time to say Goodbye…

Today at 3:00pm, I would be in direction of India !

I’ve finally got my Visa last tuesday. All the procedure for the Visa exhausted me during these previous weeks, the embassy firstly refused my visa request, asked me a lot of documents, I was obliged to do costly lightning trips between Nancy (my hometown) and Paris, etc. but i’ve got it !

I’ll arrive in Pondicherry on Monday and I’ll stay few days before going in Bangalore for handmade small wind turbines workshop. Stay tuned !

Info: The next article will be in french as its purpose is to advice how a french should prepare his trip in India, supposing that processes are different in others countries.

Auroville, an experimental “universal township”

Presentation

Auroville, also known as “The city of Dawn” or “La ville de l’Aurore” in french, is an experimental township closed to Pondicherry in South India.

Auroville localisation

Auroville localisation

The idea came from Mirra Alfassa, a French born in Paris in 1878, which has created Auroville in 1968 and defined it as “an universal town where men and women of all countries are able to live in peace and progressive harmony, above all creeds, all politics and all nationalities. The purpose of Auroville is to realize human unity.”

The Mother also created the Auroville Charter that sustain her original idea in four points:

  1. Auroville belongs to nobody in particular. Auroville belongs to humanity as a whole. But, to live in Auroville, one must be a willing servitor of the divine consciousness.
  2. Auroville will be the place of an unending education, of constant progress, and a youth that never ages.
  3. Auroville wants to be the bridge between the past and the future.Taking advantage of all discoveries from without and from within, Auroville will boldly spring towards future realisations.
  4. Auroville will be a site of material and spiritual researches for a living embodiment of an actual human unity.

Matrimandir - Auroville (India)

Matrimandir – Auroville (India)

To resume, the concept of Auroville is really simple with the final objective of making the life of each member as easy as possible: without any money or private propriety, everybody is primarily contributing for the good of the whole community through the divine consciousness.

An utopian socialism

According to the previous charter, it’s true that Auroville looks like a “sect” and economically speaking seems to be based on a kind of communist model. However, it is important to understand what is the communism and why Auroville is similar or different from it before making conclusions.

Let’s consider the communism in a Marxist perspective. Firstly, Marx did not criticised the capitalism in his own, he criticised all the economists which believed that the capitalism was the only viable economic model and that it will governs the human society all the time. Indeed, in the Marxist theory, the communism would be the continuity of the capitalism when the productive strengths will not correspond anymore to the production relationships. In other words, Marx said that historical periods are defined by conflicts and that these conflicts are due to too many differences between the current economic model and the society evolution. In this sense, Auroville is neither the result of a conflict nor the continuity of the capitalism. Therefore, it is an experience of another way of life initiated by some people in the capitalism system, which is called an utopian socialism.

Actually, even if Aurovillians don’t use money, Auroville is exporting and importing some goods and this cannot be done without currency. Where does this money come from? Essentially from grants and different initial donations, earned in a capitalist model.

Secondly, Marx explained that one characteristic of the communism is a classless society where there is only one economic class, the workers, and where no one would be exploited by the other, the capitalists. In Auroville, there is no economic class and each Aurovillian works according to his capacities and receives according to what he needs. In this perspective, Aurovillian economic model is closed to communist but cannot be strictly called a communist society if we consider the entire Marxist theory while it could be defined as an utopian socialist.

Finally, I am wondering if Auroville could welcome 50,000 habitants (there are approximately 2500 habitants) without the appearance of “classes” in the community and how it would arrived to maintain his cause without any authority protecting it and looking after its longevity, like an institution or a government. The divine consciousness appears to be a kind of spiritual social-welfare’s protector but, in economics, it seems impossible to reach a social optimum for a large group without a central organisation, whereas it is exactly the aim of Auroville.

Organisation

Auroville map

Auroville map

The economic activity is organised around different work units:

  • Forecomers (agriculture and substitution technologies)
  • Aurelec (information technologies)
  • Fertile (reforestation and agriculture)
  • Nine Palms (reforestation and agriculture)
  • Meadows (reforestation and agriculture)
  • Fraternity (Traditional activities with Tamil population)
  • Aspiration (education, health and township activity)

All these activities are managed by different organisations where every Aurovillians can participate. The research is very active, particularly there is an important enthusiasm for the development of renewable energies, for example wind turbines, solar panels as well as biomass, with an eye to reach energy independence.

To conclude, these particular living and working conditions make Auroville a perfect place to develop small wind turbines technologies !